Portraits LGBT 2022 – 1

Portraits LGBT 2022 de Rennes – Épisode 1

La marche LGBT rennaise s’est déroulée le 4 juin 2022. Ça faisait 3 ans que je n’avais pas couvert cet événement. Autant dire que j’ai grandement apprécié le retour à la vie normale (post-Covid).

Quelques portraits avant le départ du cortège pour se chauffer un peu !… 😉

Marche LGBT 2022 de Rennes (1)

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

Marche LGBT 2022 de Rennes (2)
Marche LGBT 2022 de Rennes (3)
Marche LGBT 2022 de Rennes (4)
Marche LGBT 2022 de Rennes (5)
Marche LGBT 2022 de Rennes (6)
Marche LGBT 2022 de Rennes (7)
Marche LGBT 2022 de Rennes (8)
Marche LGBT 2022 de Rennes (9)
Marche LGBT 2022 de Rennes (10)

Je vous souhaite une journée pleine de gaité. 🙂

43 réflexions sur “Portraits LGBT 2022 – 1

  1. Bonjour Phil, pour te dire je n’ai rien contre ces gens là. Chacun est libre encore aujourd’hui se faire ce qu’il souhaite.
    La remarque que je voudrais te faire c’est que les personnes qui posent pour toi sont naturelles. Ce n’est pas comme les femmes ou hommes qui posent pour toi en studio. Bien que ces dernières soient belles, malgré tout elles sont figées, c’est toi qui leur dit de prendre une pose ou une autre.
    Ici ce n’est pas le cas, c’est pour cela que la photo de rue est totalement différente et que j’apprécie d’autant plus. Bon week-end. Amitiés.

    • Bonjour Christian,
      Tu as raison de dire que les portraits de rues dégagent plus de spontanéité et de naturel. C’est de l’improvisation totale. Le portrait en studio demande plus de préparation, c’est plus technique, mais c’est aussi très intéressant car on construit sa propre lumière. En fait, les deux genres sont complémentaires.
      A noter cependant que le portrait de rue n’est pas toujours possible. C’est pour cela que les marches LGBT sont une véritable aubaine pour s’y adonner sans risque.
      Merci et bon weekend également.

  2. On remarque bien l’orientation de ton regard sur ces belles images… J’adore la dernière, on dirait une photo prise lors d’un caucus Made in US…., dans sa version festive (pleine de gaité) of course!

    • Mon regard s’oriente toujours vers les beautés du Monde. 😉 Pas facile d’avoir la parité tant la gente féminine est ultra-majoritaire (entre 70 et 80%, je dirais). Il n’y a qu’à voir l’arrière-plan des photos ou les vues générales pour le constater.
      J’ai eu presque la même sensation que toi pour la dernière photo. Pas un caucus, mais plutôt un « burning man ». Ça ne se voit pas encore sur ce première épisode, mais beaucoup de participantes se sont mises vraiment « à l’aise »…
      Bon weekend !

      • Si j’ai pensé au caucasien, c’est parceque je suis et reste traumatisé par les actions de propagande US, tant littéraires que cinématographiques qui relatent et ont relayé pendant des décennies les festivités populaires US du XIXéme siècle à grands coup de Pompons-Girls et autres tenues type french-cancan très à la mode aux USA dans le plus pur style vestimentaire des deux personnes qui figurent sur cette très belle photo…
        Revival

          • Oui, et je confirme ce choc traumatique et ses effets post-traumatiques qui se p^rolongent de par la pertinence et la violence de la brutalité. Tout cela a été augmenté, amplifié lorsque je me suis rendu sur place fasciné par la beauté des paysages et de la Nature du continent Américain popularisé par l’industrie propagandiste Hollywoodienne de l’époque (Jérémiah Johnson, Easy Rider, Délivrance, etc. et tous les films de bien des réalisateurs mettant en avant ce Fantastique Continent et ses beautés.. Le choc traumatique est venu de ce fait de la réalité de l’injustice générée par le système démocratique occidental et son corrolaire méticuleusement destructeur de paix et de justice… Mais tu n’as pas besoin (ni personne ) pour constater le choc traumatique que je ne faisais juste que préssentir à lépoque en matière de violences sociales, de violences matérielles, de violences barbares, de violences inhumaines… Une horreur de notre quotidien à présent.

              • Effectivement il savoir bien des mêlée actionnaires agissant au nom des mêmes valeurs de liberté (Ha Ha Ha !) et de démocratie (Ha Ha Ha ! – bis). Et bien non, le traumatisme est juste transformé en ouverture d’esprit (ouverture d’esprit ne signifiant pas nécessairement fracture du crâne….)

    • Oui, c’est un véritable plaisir de faire du portrait de rue dans une telle ambiance. Rares sont ceux qui refusent de se faire photographier. Bien au contraire. Merci et bonne semaine à toi aussi.

  3. Mais quand va t-on leur f… la paix à ces personnes qui ont choisi un itinéraire personnel ? Est-ce que je dois préciser que je suis hétéro à tout bout de champ ? Non, alors que chacun puisse vivre sa vie, sa sexualité comme il l’entend. Les tabous, c’est dans la tête ! Tes photos sont belles de ceux-là qui revendiquent leur droit à une normalité qu’on leur refuse au nom de … au nom de quoi, d’ailleurs ? Encourageons-les à être qui ils sont, tout simplement.

    • Je pense qu’aujourd’hui les non-hétéros (pour faire court) ne sont plus autant stigmatisés qu’avant, dans nos sociétés. Dans certains pays où la religion est toujours oppressante, c’est une autre histoire. Mais en-dehors de cette problématique, cette journée est une belle occasion de faire la fête et plein de photos ! 🙂

    • C’est un défilé joyeux que j’essaye de suivre chaque année depuis maintenant dix ans. Une occasion en or de faire une multitude de portraits de rue gais et colorés. Bref, un régal photographique ! 🙂

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :