La Forêt de Huelgoat

La Forêt de Huelgoat

Quand on évoque le Finistère, on pense surtout à l’océan, aux embruns marins portés par le vent, aux îles, aux cris des mouettes… Mais l’un de mes plus beaux souvenirs est une forêt éloignée du littoral. Une forêt enchanteresse, emplie de lieux étonnants et envoûtants. La Forêt de Huelgoat.

Je ne suis pas natif de Bretagne. Hé oui, je suis un immigré ! 🙂 Mais quand je suis arrivé dans la région, j’ai toujours voulu voir cette forêt autrement qu’en photos. J’ai enfin exaucé mon souhait l’été dernier, et ce que j’ai vu a largement surpassé ce à quoi je m’attendais. A tel point que cet article n’est que le premier. Il y aura une suite. 😉

Huelgoat est une petite commune du Finistère, connue pour sa forêt légendaire. Allons nous y promener en passant par le lac et le moulin du Chaos (point n°2 sur la carte ci-dessous).

Plan des circuits de randonnées de Huelgoat (Finistère, Bretagne).

Nous longeons la Rivière d’Argent qui s’écoule du lac et pénètre dans la forêt. Peu après le moulin, il faut se faufiler entre d’énormes rochers granitiques sans trop savoir où l’on va. Bon ok, j’avais pris un plan de la forêt à l’office du tourisme avant de m’aventurer dans la jungle. 😉

En entrant dans la forêt de Huelgoat (Finistère, Bretagne).

La Grotte du Diable

Sur notre gauche, la Rivière d’Argent bruisse entre les rochers puis disparait sous la terre. Nous ne tardons pas à atteindre la Grotte du Diable, dont l’accès est libre.

Forêt de Huelgoat – Descente dans la Grotte du Diable (Finistère, Bretagne).

Un escalier étroit et pentu nous amène sous les rochers. Il fait sombre et humide. L’eau gronde en dessous.

Forêt de Huelgoat – Dans la Grotte du Diable (Finistère, Bretagne).

En arrivant en bas et après s’être habitué à la pénombre, on redécouvre la rivière qui s’infiltre entre les pierres, en formant des mini-cascades sonores. Je suis content d’avoir un réflex pour photographier dans ces conditions difficiles.

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

Forêt de Huelgoat – Dans la Grotte du Diable (Finistère, Bretagne).

On se laisse hypnotiser par le décor et le bruissement de l’eau. En haut, la lumière du jour s’introduit par une anfractuosité qui éclaire une petite forêt posée sur la roche.

Forêt de Huelgoat – Dans la Grotte du Diable (Finistère, Bretagne).

Je ne pensais pas commencer la visite de la forêt par une grotte. Remontons à la surface pour continuer notre chemin.

Le Chaos

En fait, à cet endroit, le lit de la Rivière est recouvert d’un chaos rocheux et l’eau s’écoule en-dessous. Ce chaos granitique s’est formé il y a plusieurs millions d’années. Le paysage est enchanteur.

Forêt de Huelgoat – Le Chaos dans le lit de la Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).

Le chemin serpente le long de la rivière que l’on ne voit plus.

Forêt de Huelgoat – Le Chaos dans le lit de la Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).
Forêt de Huelgoat – Le Chaos dans le lit de la Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).

En voyant les personnes en haut à gauche de la photos ci-dessous, vous pouvez avoir une idée de la taille des blocs rocheux du chaos.

Forêt de Huelgoat – Le Chaos dans le lit de la Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).
Forêt de Huelgoat – Le Chaos dans le lit de la Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).

Plus loin, on redécouvre la rivière d’Argent qui émerge au niveau du « Ménage de la Vierge » (point n°5 sur la carte). A cet endroit, un ruisseau la rejoint.

Je remarque un panneau « Roche Tremblante » qui m’incite à bifurquer sur la gauche.

La Roche Tremblante

La Roche Tremblante est un énorme rocher de 137 tonnes, 7 mètres de long pour 3 mètres de hauteur. De par son érosion, il est posé en équilibre et vacille par une simple poussée de la main lorsque celle-ci est appliquée au bon endroit. Inutile de vous dire que les gens se succèdent pour essayer de faire bouger le mastodonte et vérifier si ce n’est pas une légende !

Forêt de Huelgoat – La Roche Tremblante (Finistère, Bretagne).

Franchement, vous croyez vraiment que l’on peut faire bouger ce bloc de 137 tonnes avec la main ?

Forêt de Huelgoat – La Roche Tremblante (Finistère, Bretagne).

Hé bien oui ! J’ai essayé avec succès (appelez-moi Superman). Il faut se placer à un endroit précis, comme cette femme sur la photo. Il est quand même plus facile de faire bouger le rocher avec le dos, en poussant avec les jambes.

Forêt de Huelgoat – La Roche Tremblante (Finistère, Bretagne).

Une petite démonstration en vidéo :

Revenons vers la Rivière d’Argent pour continuer notre promenade.

La Rivière d’Argent

La Rivière d’Argent est longue de 18 km et son passage dans la forêt de Huelgoat est un véritable enchantement.

Forêt de Huelgoat – La Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).
Forêt de Huelgoat – La Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).
Forêt de Huelgoat – Pont sur la Rivière d’Argent (Finistère, Bretagne).

Je vous propose une petite pause dans ce bel endroit avant de reprendre notre exploration à l’occasion d’un autre article. Je vous montrerai d’autres trésors de la forêt de Huelgoat…

Belle journée à vous !


52 réflexions sur “La Forêt de Huelgoat

  1. Cher ami. J’ai l’impression d’avoir voyagé dans un autre monde. Peut-être dans un monde de Tolkien en Middle Earth. L’endroit est très beau et vos photos sont merveilleuses. Merci de m’avoir donné l’occasion de connaître cette forêt. Bon soirèe Phil

  2. J’ai eu un immense coup de coeur pour cette forêt, et je suis vraiment heureuse de la revoir dans tes images. Tes cadrages sont vraiment super, bravo.
    Sauf que je vois qu’il me manque plein d’endroits… Une raison supplémentaire pour y retourner. 🙂

    • J’aurais bien aimé voir tes photos.
      Si tu reviens à Huelgoat, prends un plan pour ne rien rater. Il y en a à l’office du tourisme… et un au début de cet article (mais moins précis). 😉
      Ceci dit, je n’ai pas fait non plus l’intégralité des curiosités offertes par cette forêt et ça me fera aussi une bonne raison d’y retourner.
      Bon dimanche, Sophie.

  3. Ha oui, un très beau site,
    Des différentes saisons c’est l’automne que je préfère (c’est aussi la ouate que je préfère !) Pour découvrir et profiter de ce lieu naturel aménagé,
    Mieux vaut visiter effectivement en hiver et hors périodes de vacances, pour savourer pleinement,
    Comme Marianne, inspiré par la poésie du site, j’y ai fait des trucs de par la présence d’une Fée, mais ailleurs, auprès d’une Pierre autour de laquelle il est dit que les druides se retrouvaient pour invoquer les puissances invisibles…. Parleras-tu de cette histoire druidique du site en rapport à ces énergies telluriques et minérale présentes sur le site…?
    Les rencontres entre minéral, floral et végétal sont troublantes,
    Sinon pour les amateurs, il y a en Montagne Noire (Tarn) plusieurs sites dans ce genre chaotique, dont le Massif du Sidobre avec de magnifiques curiosités de ce genre, qui est étendu sur plusieurs milliers d’hectares et différents sites de toute beauté. Un paradis pour photographes,

    • L’automne est effectivement une belle saison pour communier avec la Nature. Quand je serai retraité, j’irai me promener hors-saison. En attendant, je supporte suffisamment bien mes semblables pour cohabiter avec eux sur les différents sites visités. Je fais même parfois de belles rencontres. 😉
      Mon blog est un photo-blog et je me « contente » de témoigner du beau, avec quelques informations pour que les éventuels intéressés les découvrent aussi. Les croyances anciennes ou actuelles sont suffisamment documentées par ailleurs. Nous sommes en Bretagne et on trouve partout des lieux « sacrés », druidiques, catho et autres. Ce n’est pas ce qui manque.
      Merci pour l’information sur la Montagne Noire (Tarn). Il y a tant de beaux sites à voir…
      Je te souhaite une très belle journée, Henri.

      • Les possibilités de découvrir ces lieux en toutes saisons sont également possibles en toutes périodes de la vie courante et sociale. Attendre la retraite c’est passer à côté de beaucoup d’opportunités de découvertes il me semble, notamment en ce qui concerne les rencontres…
        Une de tes publications (Nimes) démontre bien que tu saisis certaines opportunités pour ta pain photographique, si j’ai bonne mémoire,
        Tes photos ici sont très belles et je préfère ne pas te montrer les miennes en comparaison, c’est la tehon!
        Oui l’activité druidique et païenne n’est pas que Bretonne, sinon que beaucoup d’études ont porté et portent encore sur l’activité dans cette région notamment durant une certaine période où la Nature était dans une toute autre phase d’authenticité,

        • Je ne suis pas de ceux qui attendent l’âge de la retraite pour commencer à vivre, heureusement. Mais certaines contingences brident forcément nos envies. Par exemple, faire plus de 400 km juste pour aller se promener en forêt me parait excessif. 😉 Les vacances le permettent avec une plus grande liberté, même s’il faut partager cette liberté avec d’autres (tu as compris que ça ne me dérange pas).
          Pour Nîmes hors-saison, j’étais en déplacement professionnel, donc c’est différent. Certes, ce n’était pas pendant les vacances, mais je n’étais pas complètement libre de mon temps. On ne peut pas tout avoir.
          Que Panoramix te protège ! 🙂

          • Merci pour tes vœux,
            Il est vrai j’ai passé ma vie salarié en qualité de salarié « nomade » sur plusieurs régions et toujours avec beaucoup d’indépendance et d’autonomie, d’organisation de mon travail, et j’en ai bien profité, notamment grâce aux notes de frais…, en contrepartie d’une grande disponibilité, ça aide pour découvrir et explorer,

  4. C’est vraiment un bel endroit, magique et féérique, où je suis allée plusieurs fois avec Ophélie. Il y a un endroit où le poète voyageur, Victor Segalen est mort mystérieusement, en 1919. Nous avons fait l’amour à cet endroit.

    • Je suis passé au Gouffre près duquel la stèle en mémoire de Victor Segalen a été érigée. Si j’avais su qu’Ophélie et toi aviez fait l’amour ici, j’aurais eu un autre regard… 🙂
      J’en parlerai plus tard (pas de vos ébats, mais du Gouffre).
      Bon weekend, Marianne. Bise.

  5. merveilleux! tout ce que j’aime….. sauf la foule de touristes 😉
    mais heureusement que les personnes sont là pour donner l’échelle des lieux!
    bises et merci pour cette visite, Phil

    • Je ne peux pas reprocher aux autres ce que je suis moi-même, c’est-à-dire un touriste. 😉 Tant que les gens sont sympas et respectueux, ça me va.
      Belle journée à toi, Malyloup.
      Bises.

  6. Quand je pense qu’il y a en a qui vont au bout du monde pour découvrir le pays des Elfes, hobbit’s et autres farfadets ! Magnifique paysage d’une forêt étrange mais ô combien photogénique. Je crois que tu peux y passer des mois, au fil des saisons, pour découvrir à chaque fois des paysages toujours étonnants. Merci pour cette découverte (les plans et tout). Bon weekend Phil.

    • Tu as raison. Cette forêt doit être photogénique à toutes les saisons et présenter une ambiance à chaque fois différente. Mais elle est à plus de 2 heures de chez moi. 🙄
      Huelgoat, c’est aussi au bout du monde pour un Néo-Zélandais ! 🙂
      Merci pour ta visite et bon weekend également, Jean-Pascal.

  7. Superbes photos d’un lieu bien préservé et qui ne manque pas de cachet 🙂
    Merci pour ce beau partage Phil, comme il doit être reposant d’être assis sur une de ces pierres au bord de l’eau….
    Bon week-end à toi 🙂

    • Même en marchant tranquillement, les clapotis de l’eau et le chant des oiseaux forment un concert très agréable. 😉
      Je te souhaite un très bon weekend également, Jean-Noël.

  8. Je suis bien content que tu aies apprécié cette forêt légendaire.
    Pas déçu, comme tu dis.
    Bravo Superman.
    Très beau reportage Phil, et tu sais partager le plaisir que t’as eu par ton texte et tes belles photos.
    Merci.
    Et aussi, tu m’as fait envie d’y retourner. Ca fait des années que je n’ai pas été.
    Bon W-E.

    • Pas déçu du tout, bien au contraire. C’était même au-delà de mes espérances. Je me doutais que cette forêt était belle, mais pas à ce point et, surtout, pas avec une telle variété de curiosités à voir. Comme tu le sais, je n’ai pas tout dit dans cet article… 😉
      Content de t’avoir donner envie d’y retourner, Gil. Ne te prive surtout pas ! Les promenades en forêt font tellement de bien. Et celle-ci en particulier est magique…
      Bon weekend également.

  9. Si ça te dit de voir ma vision tu vas en haut de mon site Bretagne et tu cliques sur les trois tirets. Une page s’ouvrira affichant les catégories de mes posts. Il suffit de descendre sur Fleurs Forêts et tu auras en faisant défiler les images que j’ai montrées de Huelgoat. Pas d’obligation bien sûr

  10. J’aime voir un sujet que j’ai moi-même posté à travers les yeux de quelqu’un d’autre. Les cadrages sont différents, les idées de plans, etc… ça me donne l’impression parfois de visiter pour la premier fois ce lieu. Peut-être encore plus ici car il est rare que je fasse des photos en mode vertical alors merci et bonne journée Phil!

    • Je suis comme toi. J’aime bien voir les photos des autres d’un endroit que j’ai moi-même photographié. Cela confirme que face à un même sujet, les images sont souvent différentes. Le point de vue, la lumière, le cadrage, tout permet de renouveler la même scène à l’infini ou presque. C’est intéressant à voir.
      Pour le cadrage vertical ou horizontal, je ne me pose jamais la question. C’est instinctif. Je passe de l’un à l’autre sans vraiment y penser, en fonction de ce que je vois et comment je le ressens.
      Bise et bon weekend à toi aussi, Marie.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :