Bestiaire

On a parfois des petits rituels propres aux vacances, qui marquent cette période particulièrement agréable de l’année. Pour ce qui me concerne, le grand jeu de l’été est la chasse à la cigale. Du moins quand je suis dans une région où elle vit. Celui qui en voit une le premier a gagné le droit de trouver la suivante. C’est que la bestiole ne se laisse pas apercevoir facilement. Elle est bruyante mais elle se tait quand on s’approche. En plus, sa couleur se confond avec celle des arbres sur lesquels elle se pose.

La voyez-vous sur cette photo ?

Cigale aux Baux-de-Provence.

Vue sous un autre angle…

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

Cigale aux Baux-de-Provence.

Et si vous apercevez une cigale blanche, ce n’est plus une cigale ! C’est sa mue. On voit bien l’ouverture sur le dessus, par laquelle l’animal s’est extrait de son enveloppe devenue trop petite.

Mue de cigale.

Pour rester dans le thème du blanc, j’ai surpris ces escargots regroupés par couple. Bien que confinés chacun dans leur coquille, ils étaient blottis l’un contre l’autre. C’est beau l’amour !

Trois couples d’escargots au soleil.

Blanche également, la mouette tente une approche tactique, intéressée par la nourriture que je distribuais aux canards, poules d’eau et ragondins. C’était en novembre dernier, et pas sur le littoral.

Mouette en hiver.

A l’instar de quelques goélands, certaines mouettes choisissent de passer l’hiver en ville, à 55 km du bord de mer. Entendre le cri des mouettes quand on se promène à proximité du centre-ville n’est pas désagréable…

La mouette, citadine l’hiver et en bord de mer l’été.

Blanche toujours, l’hermine est l’un des symboles de la Bretagne (explication ICI). Ne vous étonnez donc pas de trouver des bars à hermines dans la capitale bretonne, comme on peut trouver des bars à chats ailleurs.

Bar à hermines… en Bretagne, bien sûr !

C’est aux Saintes-Maries-de-la-Mer que j’ai trouvé un bar à chattes, sans savoir si elles étaient blanches ou pas. En tout cas, il était annoncé qu’elles étaient gourmandes.

Chattes gourmandes aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Intrigué par cette découverte, j’ai demandé quelques explications à mon ami Google. Il s’agit de l’affiche d’un film allemand sorti en 1969 (l’année érotique !), adaptation très libre (et libertine) d’un conte d’Honoré de Balzac. Vous pouvez en lire une critique ICI.

Pour conclure ce bestiaire, je vous propose un peu de musique du groupe de folk et country québécois « Les Cowboys fringants« , engagé pour l’environnement. Notez l’accent canadien et les expressions typiquement québécoises dans ce titre « L’Amérique pleure ». 🙂

Merci à Toutarmonie pour la découverte. 😉

Je vous souhaite une belle journée.

63 réflexions sur “Bestiaire

    • Rien de tel qu’un concert de cigales sur fond de bruit de moteurs, à moins que ce soit l’inverse. 🙂
      Enfin, c’est quand même grâce à ces millions de moteurs que le chant des cigales s’entendront bientôt sur le littoral de la Manche ! Tout n’est pas négatif dans la pollution… 😉

  1. « Les chattes gourmandes », tu nous as dénichés de véritables perles avec des explications en bonne et due forme, merci pour ce superbe article qui donne le sourire et permet de s’évader l’espace d’un moment 🙂
    Belle fin de journée à toi Phil et à bientôt 🙂

  2. De quoi méditer sur la grande diversité du monde animal et de certaines de ses constantes, le blanc, par exemple…
    Merci pour cette petite histoire de l’hermine bretonne!
    Et fringuants ces cow-boys! J’aime bien cette musique, ainsi que danser en groupe, de cette manière. C’est très agréable!

    • Quand la crise sanitaire sera terminée, on pourra recommencer à danser tous ensembles sur la piste. Et on savourera ces moments avec encore plus de plaisir qu’avant.
      Merci pour ta visite et tes mots, Marianne.
      Bise et belle semaine à toi.

    • Ce genre d’émission est souvent très intéressant. Mais peut-être pas autant qu’un article avec des jolies filles montrant leurs charmes également naturels, si j’ai bien compris le deuxième degré de ton commentaire. 😉

  3. Salut à Toi! Voyageur photographique!
    Ha oui, Beau portrait de Dame Cigale, tu aurais pu nous éviter la garde robe/linge sale, tu es vraiment dégueulasse, même si c’est très joli!!! C’est toujours mieux que la photo d’un parking de plage en été, Hein! C’est beaucoup plus, comment dire… « vivant », Tè!
    Ha ces escargots de là-bas…, tu en as une vision bucolique. On peut en observer un peu à l’instar du cadavre de ta cigale (enfin de son costard abandonné!!!) dans la région qui se retrouve piégés dans la journée par la chaleur caniculaire sur quelques plantes couverte de rosée dans le matin frais et qui dessèche en quelques heures… les escargots alors piégés, remontent le long des tiges de ces pieds de buisson pour s’abreuver jusqu’aux extrémités des branches contenant encore un peu de sève rafraichissante. Puis la sève redescendant dans le pied et les racines les escargots se trouvent piégés assoiffés au sommets des tiges devenues sèches et l’ardeur brulante des rayons du soleil accmplissent alors leurs funeste besogne, ce qui produits de magnifiques massifs d’arbustes recouverts de colonies blanches composées de ces petits escargots blanchis par la chaleur brulante…, Pas très poétique mais 100% bio! et Biodégrable itou!
    Lors de ma visite déconfinée de Rennes en juin dernier j’avais remarqué ces vitrines herminées (sic). tiens encore une Histoire de Faucheuse!!!!
    Ha Ha Ha, la danse country, Idéal pour s’entrainer au tir sur cibles mouvantes!!! Désolé jépapumanpéché!
    Un vrai blues de nos cousins de là-bas ce texte… intéressant… et c’est mieux quand on n’a pas ces images pathétiques en tube et qui nuisent tellement à la musique… ton idée de Deezer et /ou bandcamp est tellement mieux pour la musique à l’état de musique….
    Bon dimanche, Bonnes Vêpres!

  4. Super article, vraiment super …
    Du début jusqu’à la fin.
    Super vidéo musicale, j’aime beaucoup, le son …. et l’image … Et les paroles.
    Bonne semaine.

  5. Les cigales…manque leur chant, mais tes photos nous transportent quand même.
    Le bar à chattes…un bordel ? Non, je plaisante, je n’aime pas trop les chats, par contre…

    Les « Cowboys Fringants », alors là, ILS SONT SUPERS !!!!!
    Spectacle assuré, et outre leur musique, les paroles sont pleines de vie, et d’humanité !!!
    Je KIFFE !!!! Ils devaient passer encore une fois, à Nantes (reporté, cause Covid),
    mais ils rajoutent, une date à Brest…
    Il faudra attendre 2022. Mais pour eux, on va s’armer de patience.

    • Je ne te savais pas fan des Cowboys Fringants au point de suivre leur tournée en Bretagne. Pour moi, c’est une découverte qui date d’octobre 2019.
      Pour le bordel, ça s’appelle plutôt un bar à hôtesses. 😉
      Bon weekend, Gil.

Répondre à Marion B. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :