Bestiaire

Quelque-part au Paradis des animaux, un pangolin se marre bien de la bonne blague qu’il a faite à l’humanité. La revanche d’un virus bien réel sur des croyances stupides…

Bref. Munissez-vous de votre attestation de déplacement dérogatoire, je vous emmène voir quelques zanimaux. 🙂

Pour élargir notre horizon un peu bouché pour le moment…

Chevaux sur le Mont Jaizkibel (Pays Basque espagnol).

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

Chevaux sur le Mont Jaizkibel (Pays Basque espagnol).

 

Veau facétieux sur le Mont Jaizkibel (Pays Basque espagnol).

Ceux qui trouveront la petite bête cachée dans la photo ci-dessous auront le droit de passer à la photo suivante. Vous avez 4 heures (c’est toujours ça de meublé quand on ne peut pas sortir de chez soi)…

Grenouille au Canet-en-Roussillon.

La photo ci-dessous est pour moi le souvenir particulier du choc d’une rencontre entre un paisible touriste urbain (moi) et un animal inamical (la bête à grosses cornes perchée sur la tour).

C’était lors d’une ballade dans les Pyrénées-Orientales. Allez savoir pourquoi, il m’a pris l’idée saugrenue d’aller voir les ruines du château de Belpuig, sur les hauteurs du village de Prunet-et-Belpuig. En plus, ça grimpe et il n’y a pas d’escalator. Le lieu hostile par excellence.

Encore à bonne distance des remparts ruinés de l’ancien château, je remarque la silhouette qui se dresse et se fige sur une tour. La bête me fixe des yeux sans bouger d’un poil. Je me dis qu’il doit y avoir un troupeau de chèvres dans le coin et que le bouc dominant surveille les alentours. Je m’approche donc avec toute l’insouciance du citadin. Arrivé au pied du mur, je fais quelques photos du paysage. D’ici, on a une belle vue sur le Canigou.

C’est quand j’ai voulu pénétrer dans l’enceinte du château que les relations de voisinage se sont subitement tendues (rien de porno, je vous rassure). Une chèvre plutôt sympathique vient à ma hauteur, puis j’aperçois un groupe d’une dizaine de bêtes plutôt hétéroclites (c’est toujours pas porno). Il n’y en avait pas deux pareilles. Elles avaient des tailles différentes, des pelages différents, des cornes de formes et de tailles variées. Cliquez ICI pour voir la seule photo de famille que j’ai eu le temps de faire. Le gros bouc-sentinelle s’était rapproché et on le voit tout en haut à gauche de la photo.

Soudainement, j’entends le bruit sourd et impressionnant d’une masse qui s’écrase au sol à 3 mètres de moi, accompagné d’un souffle court et rauque. La grosse bête poilue et cornue venait de sauter du mur où elle se trouvait, me regardant fixement. Je comprends que je ne suis pas le bienvenu et que je devrais (rapidement) envisager de redescendre au village sans visiter le château, sauvagement privatisé. On ne fait pas le fier dans ces moments-là. On ne tente pas de négocier le passage avec le sourire. Le bestiau doit faire dans les 200 kg et coure sûrement plus vite que moi sur un terrain peu praticable en sandales. En plus, chacune de ses cornes a la taille de mon bras ! 😳

J’opère donc doucement un prudent retrait stratégique en sifflotant. Heureusement, la bête ne charge pas et ne me suis pas. Je redescends vers le village en regardant régulièrement derrière moi. L’animal reste immobile mais ne me quitte pas des yeux tant que je suis visible.

Je partage avec vous ce merveilleux souvenir de cette rencontre avec la vie (vraiment) sauvage. 🙂

Sur les ruines du château de Belpuig (Pyrénées-Orientales).

Au fait, si quelqu’un connaît cet animal (pas personnellement, hein), je serais curieux de savoir ce que c’était. Un bouc ? Le Yéti ? Belzébuth ?…

Retour en Bretagne où la faune est nettement moins hostile, avec cette libellule. Et si ce n’est pas une libellule, mais plutôt une demoiselle ou un agrion, vous pouvez aussi le dire. 🙂

Libellule au-dessus de l’étang (Bretagne).

Bien que je ne sois pas équipé pour la photo animalière, je suis fier de vous présenter une espèce de goéland particulièrement rare : Le goéland Huggy !

Goéland à Sanary-sur-Mer (Var).

Oui, si vous vous souvenez du feuilleton « Starsky et Hutch », on voyait parfois un personnage surnommé « Huggy les bons tuyaux ». Il ne ressemblait pas beaucoup à un goéland mais on s’en tamponne le coquillard sur le dos d’une huître de Dijon. C’est juste qu’après 4 jours de confinement, ça fait du bien de dire n’importe quoi et d’inventer de nouvelles expressions. 😀

Cygne au bord du Loiret.

N’oublions pas que les animaux sont de bien meilleurs citoyens du Monde que nous. Ils n’ont pas de voitures qui polluent la planète et ne nous exterminent pas pour bouffer nos ongles en croyant qu’ils sont bons pour leur libido ou pour soigner leur arthrose.

Passez une belle journée et… prenez soin de vous !


62 réflexions sur “Bestiaire

    • Je ne pensais pas qu’un bouc pouvait être si gros et avoir des cornes de cette forme et de cette taille. En plus, il ne m’avait pas l’air domestiqué. 🙂 Mes connaissances dans ce domaine n’étant pas très étendues, je prends toutes les informations et avis. Merci donc.
      Belle journée.

    • Effectivement, cette case n’existe pas. Pour cette sortie virtuelle, nous aurons donc une amende virtuelle… si un cyber-gendarme nous surprend.
      On vit une drôle d’époque…

  1. Et dans les Pyrénées-Orientales vous n’êtes pas astreints au confinement. Peut être que la bestiole cornue a voulu te faire savoir que tu étais indésirable en sa tour et ne souhaitait pas que tu pollues son environnement naturel avec ton virus humain.🤔 Cela dit comme il s’agit d’un souvenir il ne risque rien🤗. Bonne fin de journée coronarienne…😉

    • La bestiole cornue s’est très bien fait comprendre. J’ai parfaitement respecté un mètre (plutôt 3 d’ailleurs !) de séparation entre elle et moi… 😉
      Bonne fin de journée à toi aussi.

  2. L’aventure en plein coeur de la faune sauvage, voilà de quoi meubler notre confinement à la maison. Merci Phil.
    Rester chez soi est le meilleur service que l’on puisse apporter à tous ceux qui luttent de très près, au risque de leur santé voire de leur vie, contre le virus.

    • Je pense que la grande majorité de la population est maintenant bien consciente de cette nécessité.
      Dorénavant et jusqu’à nouvel ordre, les sorties sont virtuelles… 🙂
      Bonne semaine à toi, Ronald.

  3. Pingback: Félineries | LeyArts photos

  4. LOL quelle idee d’aller embêter ces braves bêtes! En tout cas belles photos et tu es sain et sauf!
    N’oublient pas que les industries polluent, les clim polluent, il n’y a pas que les voitures 😉
    Prends soin de toi
    Belle semaine
    bizzz

    • C’est exact. Mais les animaux n’ont pas non plus d’industrie et leur clim est naturelle. 😉
      Merci pour ta visite, Carrie.
      Bisous et fais gaffe aux jeunes. Ils sont hyper-dangereux ! 🙂
      Bon courage pour la semaine qui arrive.

  5. j’ai aussi rencontré ces chèvres et leur bouc en liberté en haute provence (dans les gorges du verdon) mais je ne sais si elles ont un nom particulier 😉
    en tout cas, merci pour la balade, phil car te lire est aussi un régal!
    bises et bon dimanche

  6. Merci pour la balade et pour l’histoire. Tu as risqué ta vie mais ça t’a permis une photo vraiment géniale, c’est ma préférée de ta série. Mais le petit veau qui joue à cache cache est bien mignon aussi. 🙂

    • Oui, la photo du « bouc » trônant sur sa tour est mon lot de consolation. Je l’aime bien aussi (la photo, parce que le bouc, je suis un peu fâché avec). 🙂
      Bisou et bon dimanche, Sophie.

  7. Merci pour ce bol d’air animalier, Phil.
    Ca fait du bien de « sortir » en images.
    Il y avait de quoi être intimidé et bien plus que ça,
    dans ton parcours de combattant de photographe.
    Les animaux ne sont pas tous dociles.
    Et le texte qui accompagne tes photos sont d’un humour qui m’a fait bien marrer.
    (ça aussi, ça fait du bien.)
    J’ai aimé aussi tes nouvelles expressions (le coup de l’huître)
    Merci Phil.
    Et je suis sûr que tu as d’autres beaux interludes à nous faire découvrir,
    car, apparemment, on n’est pas sorti de l’auberge.
    (moi, entre autres, j’essaie de mettre de l’ordre dans mes photos…
    un vrai bordel dans mon ordi. Un passe-temps (boulot, plutôt) comme un autre.)

    • Content d’avoir égayé un instant, Gil. Surtout dans la morosité ambiante, entre virus, confinement et mauvaises nouvelles.
      En fait, comme je ne peux pas sortir avec mon appareil photo (ça ferait trop touriste si un policier me voyait) et qu’il n’est évidemment pas possible de faire un shooting, je racle les fonds de tiroir pour pouvoir publier un billet chaque weekend. Je ne sais pas combien de temps je tiendrai…
      Merci pour ta visite virtuelle.
      Bon dimanche.

  8. Bonjour Monsieur. Nous avons été saisis d’une plainte pour violation de domicile et atteinte à la vie privée d’animaux à poils. Nous vous remercions de bien vouloir nous contacter rapidement et vous en remercions.

  9. Tu as raison de partager ces belles photos. Moi, je suis un peu hésitante pour le moment. Je suis restée encore sidérée dans ma tête et je n’ose pas partager mes récits de voyages précédents. Mais ça va revenir…
    Bises

  10. Dis donc le confinement ça te réussit, ta plume s’en trouve libérée 😆, comme quoi la notion d’enfermement c’est beaucoup dans la tête ! Merci pour ce moment trop drôle en images et haut en mots, je suis hilare 😂 J’aurais aimé être une petite demoiselle aux ailes bleues pour assister à la scène 🧚‍♂️! En tout cas je retiens ta combine du sifflement je vais essayer au cas où je croise du gros gibier 🤣 Bisous 😘

  11. Salut Phil
    Tu vois tu as trouvé à rédiger un article avec humour . J’étais captivée jusqu’au dernier moment . Je suppose qu’au moment des faits tu ne devais pas en mener large …Quand tu vois la taille des cornes , c’est encore plus large que les cornes d’un taureau
    Petite précision pour tes photos toujours aussi séduisantes , les chevaux que tu prends sur le mont Jaizquibel sont des Pottoks , ( traduction basque petits chevaux mi sauvages)
    Ton petit veau est trop mignon , il avait l’air effarouché par contre.
    Je t’embrasse, et bon week- end dans la lecture et les réponses de tout ton fan club dont je fais partie
    Corinne

    • Bonjour Corinne,
      Effectivement, j’étais pas très fier devant Belzébuth (je ne sais toujours pas de quel animal il s’agit).
      Merci pour le nom des chevaux. Je l’avais oublié. Il faut dire que ces photos du Pays Basque espagnol trainaient dans mes archives depuis plus de 3 ans. Quand je te dis que je suis en train de racler les fonds de tiroir pour publier… 😉
      Merci pour ta visite, Corinne.
      Bisous et prends soin de toi.

  12. thanks for the lovely walk so close to wildlife 🙂 lovely shots, Fil… and Google Translate helped me immensely to appreciate your funny story-telling and humour 😀 although I’m sure that goat – keeper of the castle- was no fun at the time 😀

    • Благодаря ти, Александра. 🙂
      I still don’t know which animal it was. Today, I’m telling this story with a smile, but I admit that I was a little scared.
      Have a nice weekend.

  13. Bonjour Phil, l’aventure avec ton bouc/yéti aurait pu mal se terminer mais j’ai bien rigolé quand même, il est clair que tu t’es trop approché de son harem 😃. J’adore le petit veau derrière l’arbre 🤗. Pour la libellule, je pencherais pour une libellule fauve et la photo est magnifique en courbe, j’attends les autres avis! Bien vu pour Huggy les bons tuyaux, souvenir d’une très bonne série 👍🏻. Une très belle balade en images du Pays Basque espagnol en passant par les Pyrénées-Orientales, le Var, la Bretagne et le bord du Loiret! Très bon week-end Phil 😉🙏🏻

    • Bonjour Stéphane. Oui, cette épopée sauvage aurait pu effectivement mal se terminer. Je m’en suis bien sorti et ça m’a donné une occasion de raconter une histoire. 🙂
      Merci d’être sorti de ton confinement pour venir me voir ! 🙂
      Bon weekend à toi.

  14. Rhâââââ^! Le Pays Basque, j’en reviens juste !!!! Saloperie de Monde inadapté aux Sirènes et qui les contraint à porter un voile!!! (je fais Raie-Fée-Rance à la Sirène d’Urbasa….
    On dit Pangolinade et plus Pagnolade, ça fait oriental, en plus, c’est tendance!
    https://photos.app.goo.gl/ThpoWwR7FVNopHBVA Bon fonfinement Rennais, donc! Ici, c’est grand beau temps et vive la distribution des armes, les couples et les parents-enfants vont devenir cannibales, sinon… Toutes le fenêtres ici sont ouvertes et c’est le pied à savourer toutes ces engueulades qui font échos en ville d’un immeuble à un autre…
    Goéland ou Mouette, je n’ai jamais compris l’utilité de ces zanimos!
    Ha ce que j’aurais donné cher pour voir le bestiau en rut te courir après, jean bien remonté les fesses serrées

    • S’il avait chargé, je n’aurais même pas essayé de courir, ou alors pour atteindre l’arbre le plus proche. Autant faire face et essayer d’esquiver…
      Je vois que la jungle urbaine, c’est bien tendu par chez toi. Ici, c’est calme, pas un bruit, ni de moteur, ni de vaisselle qui casse, pas un cri… Tout le monde est peut-être déjà mort et je suis le seul survivant du quartier…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :