San Sebastian (1)

San Sebastián

San Sebastián est une ville du Nord de l’Espagne, au Pays Basque. San Sebastián (en espagnol) ou Donostia (en basque), ou Saint-Sébastien (en français) n’est qu’à une vingtaine de kilomètres de la frontière franco-espagnole.

3 quartiers principaux composent la partie touristique la ville : La Parte Vieja (vieille ville), Le Centro Romantico (centre moderne) et le quartier de Gros. Non, il n’y a pas plus d’obèses qu’ailleurs, c’est juste le nom du quartier.

La vieille ville et Gros sont séparés par le fleuve Urumea que l’on peut traverser par le pont du Kursaal (ci-dessous).

Saint-Sébastien (Espagne). Pont du Kursaal.

La vieille ville ne manque pas de charme. En son centre, la Plaza de la Constitucion était jadis utilisée comme arène pour les courses de taureaux.

Saint-Sébastien (Espagne). Plaza de la Constitucion, dans la vieille ville.

Les fenêtres des bâtiments qui l’entourent sont numérotées car elles servaient de loges pour le spectacle.

Saint-Sébastien (Espagne). Immeuble de la Plaza de la Constitucion, dans la vieille ville.

San Sebastián est en bord de mer Cantabrique (océan Atlantique) et possède donc un port… pas très grand mais très animé.

A l’entrée du port de Saint-Sébastien (Espagne).

San Sebastián est connue des touristes pour sa très belle plage, la playa de la Concha, abritée à l’intérieur d’une magnifique baie. Depuis la plage, on a une jolie vue sur l’île Santa Clara et les deux monts qui encadrent l’entrée de la baie : Le Mont Urgull (à l’Est) et le Mont Igueldo (à l’Ouest).

Saint-Sébastien (Espagne). La plage de la Concha et le Mont Urgull.

En plus d’être une véritable plage urbaine, la plage de la Concha est équipée d’une multitude d’équipements et de services. Il y a même une bibliothèque où l’on peut emprunter gratuitement des livres le temps de la bronzette.

Saint-Sébastien (Espagne). La plage de la Concha.

En s’éloignant du centre-ville (1,3 km quand même), la plage est plus tranquille. C’est ensuite la plage de Ondarreta qui termine l’anse sablonneuse.

Saint-Sébastien (Espagne). La plage de la Concha et le Mont Urgull.

Le touriste aurait grand tort de se contenter de la Concha. Les deux monts valent chacun le détour. Commençons par visiter le Mont Urgull. Une agréable promenade permet d’en faire le tour avant de grimper à son sommet, où se trouve le château de la Mota (Castillo de la Mota). Les vues sur la baie et la Concha sont très belles.

Saint-Sébastien (Espagne). La plage de la Concha vue depuis le Mont Urgull.

Depuis le Mont Urgull, on peut admirer l’entrée de la baie, l’île de Santa Clara et le Mont Igueldo.

Saint-Sébastien (Espagne). L’île de Santa Clara et le Mont Igueldo vus depuis le Mont Urgull.

Plusieurs chemins Sillonnent le Mont Urgull, depuis le bord de mer jusqu’au sommet. Des aires de repos pour piétons sont aménagées à l’ombre des arbres pour contempler l’océan, la baie ou la ville.

Saint-Sébastien (Espagne). L’océan Atlantique vu depuis le Mont Urgull

Au sommet du Mont Urgull, le Castillo de la Mota abrite un musée qui retrace l’histoire de San Sebastián (entrée libre) et la statue du Sacré Cœur, haute de 29 mètres et non-accessible au public.

Saint-Sébastien (Espagne). La statue du Sacré Cœur au sommet du Mont Urgull.

 

Saint-Sébastien (Espagne). Le Castillo de la Mota, sur le Mont Urgull.

 

Saint-Sébastien (Espagne). Le Castillo de la Mota, sur le Mont Urgull.

 

Saint-Sébastien (Espagne). La plage de la Concha vue depuis le Castillo de la Mota, sur le Mont Urgull.

 

Saint-Sébastien (Espagne). L’île de Santa Clara et le Mont Igueldo vus depuis le Castillo de la Mota, sur le Mont Urgull.

Si vous êtes sages, la semaine prochaine, je vous emmènerai au Mont Igueldo, juste en face…


 

Publicités

33 réflexions sur “San Sebastian (1)

    • En dehors des quelques villes bâties en bord de mer, le littoral est resté sauvage, avec des falaises et des côtes majoritairement rocheuses. En fait, il y a peu de plages de sable au Pays basque espagnol et c’est sûrement pour ça que la côte est préservée de l’urbanisation et du tourisme de masse.
      Les photos de ce post ont été prises à Saint-Sébastien, qui est la plus grande ville du littoral basque espagnol (après Bilbao). Donc forcément, c’est plus urbanisé qu’ailleurs.
      Je t’invite à afficher la carte Google avec la vue satellite. En longeant la côte, tu comprendras vite qu’elle n’est pas très habitée entre Saint-Sébastien et Bilbao.
      Bises et bon dimanche aussi !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :