Les gens de l’été 2020

Des photos avec gens dessus (encore)

Les villes historiques ou les villages charmants ne sont pas animés uniquement par les touristes de passage. Derrière les volets parfois clos, vivent des gens comme vous et moi. Ils ont une famille et des amis qu’ils aiment retrouver dans la rue ou ailleurs.

Les copines – Sommières (Gard) – 28/07/2020

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

La rue est un théâtre où chacun joue un rôle sans en avoir conscience. La pièce comporte une infinité d’actes et raconte la vie, tout simplement.

L’enfant du bout de la rue – Arles (Bouches-du-Rhône) – 18/07/2020

Certains personnages sont énigmatiques et semblent venir d’un autre monde. Mais dans un théâtre, rien ni personne n’est impossible.

La montée des marches – Théâtre antique d’Orange (Vaucluse) – 26/07/2020

Le passage éphémère des gens apporte de la vie dans les lieux assoupis depuis des siècles. J’aime fixer ces instants de vie qui n’existent déjà plus.

En vert et contre le temps – Théâtre antique d’Arles (Bouches-du-Rhône) – 18/07/2020

A la différence de ceux qui photographient leurs proches, je prends plaisir à immortaliser les inconnus figés dans leur quotidien ordinaire, pour l’éternité.

Souris-moi pour la photo – Théâtre antique d’Orange (Vaucluse) – 26/07/2020

Rassurez-vous, il m’arrive aussi de photographier mes proches.

Ombres sur l’Ouvèze – Bédarrides (Vaucluse) – 26/07/2020

De scénettes banales, l’insolite ou une drôle de coïncidence peut surgir à tout moment. On rêve d’un dialogue imaginaire quand l’inanimé semble observer avec intérêt l’humain à la tenue vestimentaire similaire.

Les coiffes blanches – Mont Bouquet, Brouzet-lès-Alès (Gard) – 16/07/2020

Parfois, les dieux de la photo m’offrent tout sur un plateau. Le personnage principal dans la lumière et le personnage secondaire dans l’ombre. Ce serait un péché de ne pas photographier ! Amen.

L’alanguie et l’admirateur – Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône) – 24/07/2020

Qui dit lieux touristiques, dit touristes. J’adore les touristes ! Le touriste est un personnage souvent haut en couleur. La qualité visuelle du touriste est très variable et dépend des préférences de chacun.

Trio de charme – Les Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône) – 24/07/2020

Vous allez me dire que mes préférences portent surtout des jupettes et ont de jolies gambettes. Ce n’est pas complètement faux mais c’est un peu réducteur si vous faites un honnête bilan comptable de cet article.

Les curieuses – Les Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône) – 24/07/2020

Allez, j’en rajoute une autre… par pure gourmandise ! Et aussi parce que je sais que ça vous fait plaisir. Si, si ! Avouez-le. 🙂

Une fille dans le vent – Les Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône) – 24/07/2020

Quand je disais « haut en couleurs », il arrive que l’on soit particulièrement gâté ! On se fiche pas mal que ce soit du touriste de compétition ou du cheptel local, on se régale le déclencheur !

Trio de choc – Avignon (Vaucluse) – 22/07/2020

J’ai donc suivi l’équipée sauvage en espérant qu’il se passe un « truc en plus ». Les dieux de la photo ont encore une fois exhaussé ma prière… au pied du Palais des Papes. Les cheveux rouges ont repéré la robe verte, qui s’est retournée, l’air inquiet en voyant venir le trio excentrique. On pourrait raconter bien des histoires à partir de cette image figée au 1/320ème de seconde. Rivalité, vengeance, trafic de perroquets… à chacun son imaginaire.

Couleurs rivales – Avignon (Vaucluse) – 22/07/2020

Je pourrais aussi vous montrer une photo étrange sortie de son contexte pour entretenir le mystère.

Étrange rencontre au château de Beaucaire (Gard) – 19/07/2020

Ou vous offrir un voyage dans le temps, à l’époque médiévale des seigneurs et des gueux.

Deux gueux au château de Beaucaire (Gard) – 19/07/2020

Et terminer sur quelques notes de musique et de couleurs.

Comédiens au château de Beaucaire (Gard) – 19/07/2020

Belle journée à vous !

62 réflexions sur “Les gens de l’été 2020

  1. Le touriste est un animal photogénique surtout quand il prend des photos. J’aime beaucoup « la curieuse », « Une fille dans le vent », mais surtout « Trio de choc » et « Couleurs rivales ». Le regard de « La robe verte » en dit long sur sa perception du trio de choc. Bravo pour ta présentation de chacune de tes photos, fine et humoristique!
    Bonne soirée, Phil, et bise.

    • Ton commentaire m’encourage à chasser d’autres touristes. Je suis content que la présentation de mon tableau de chasse te plaise.
      Merci Marianne et belle soirée à toi aussi.
      Je t’embrasse.

  2. Merci mon Phil, pour ce reportage
    qui fait ENORMEMENT de BIEN.
    Des images estivales et qui de plus sont des touristes féminins en petites tenues.
    (J’adore L’alanguie et l’admirateur, entre autres, puisque je les aime toutes).
    Surtout en cette période de crise et de temps pourri.
    Mais patience , j’ai confiance au retour de la liberté, du soleil et des jolies filles.
    Je pense qu’en ce moment, Phil, tu dois fouiller dans tes labyrinthes photographiques,
    pour nous offrir de belles séries comme celle-ci.
    Alors merci Phil, de ce partage, et bon dimanche.
    Merci à ton œil de photographe surtout quand il est coquin.
    Pas seulement parce qu’il y a aussi le paysage qui est autour.

    • Je suis content que ces quelques souvenirs de vacances ensoleillés t’aient fait du bien. Cela aide à passer l’hiver.
      Pour le moment, je ne fouille pas encore dans mes fonds de tiroirs pour faire mes articles. J’ai encore de la réserve photographique. Par contre, il ne me reste plus qu’un dernier épisode relatif aux shootings de l’année 2020. Mais comme c’était du nu masculin, tu n’auras pas de regret ! 😉 Les shootings féminins prévus en 2021 sont en attente d’une amélioration de la situation sanitaire. J’avoue que je trouve le temps long…
      Merci beaucoup pour te mots qui me font plaisir, Gil.
      Bon dimanche à toi aussi.

      • Je sais que tu as encore du répondant, point de vue de photos, Phil.
        Je voulais dire seulement qu’il faut les regrouper sur un même sujet.
        Content, que tu aies quelques rendez-vous féminins sur tes tablettes.
        Et vivement qu’on puisse sortir de cette P…. de crise.
        J’ai hâte de voir ces shootings et leurs résultats.

  3. Super ces ruelles aux volets clos pour conserver fraîcheur et obscurité, propice à échapper aux ensoleillements caniculaires du midi quand on n’est pas en bord de mer ou d’océan….
    Le trio d’excentricités fait penser à une bande organisée avec pour deux d’entre elles le smartphone en guide de 9mm. Sourire dé-masqué pour la photographie va-t’il devenir un délit….? on s’en approche.
    Ce midi, au bas de chez moi, un groupe de jeunes se retrouvait et dans leur effusion, foin des masques ils se sont jetés dans les bras les un-e-s les autres avec une ineffable Joie qui m’a fait chaud au cœur, (j’étais à bonne distance!). La vie continue (pas pour tou-te-s) Hauts les Cœurs et Fuck the System.
    « https://www.youtube.com/watch?v=8de2W3rtZsA »

      • Tu peux faire trés simplement une croix sur ce que tu as connu comme « normal » cher ami, sauf si vraiment il est important pour toi de nourrir des illusions. Nous allons plus concrètement vers d’autres formes de vie « differentes ». Car lorsque l’on en arrive à interdire l’accès à la Nature et à détruire les gisements et les Sources même de la création artistique et intellectuelle, éducation universitaire incluse, c’est que vraiment nous sommes déjà dans une autre société qui devient normale. Et c’est très bien engagé au vu de là où en le curseur aujourd’hui…

        • Depuis les débuts de l’humanité, les sociétés ont toujours changé, évolué, adapté. Tantôt en mieux, tantôt en pire. Je n’envie pas mes ancêtres qui survivaient sous la dictature religieuse du moyen-âge. La normalité est une notion très subjective qui dépend de chacun, de l’époque et d’autres paramètres. Si le monde change, la normalité évolue. Ce qui semblait normal il y a 300 ans en Asie ne l’est pas aujourd’hui en Europe, et inversement.
          J’entends bien les discours alarmistes de certains prophètes 2.0, mais beaucoup de leurs « prédictions » ont déjà été enterrées par la réalité.
          T’inquiète, l’expression artistique a toujours été résiliente à toutes les époques et sous tous les régimes. 😉

          • C’est bien cela, ce n’est pas moi qui évoquait « 2021 en tant que retour à la vie normale »… Nous sommes bien d’accord qu’est déjà engagée une vie « différente ». Et concernant l’activité culturelle et la vie universitaire , la Nature a horreur du vide c’est certain, mais si tu fréquentes des personnes de ce secteur là et des étudiants tu dois connaitre les réalités qu’ils traversent,
            A patt cela tout va passer, c’est certain, nous ne sommes pas les premiers humains,

            • La période est dure pour beaucoup. C’est certain. Et malheureusement, il n’y a pas qu’une partie des étudiants pour qui c’est « compliqué ». Nombreux sont ceux qui ont perdu leur emploi ou/et des proches.
              Quand je dis « retour à la normale », ce n’est pas pour des individus en particulier, c’est pour la société dans son ensemble. Et tu me connais assez pour savoir que je déteste certaines choses considérées comme « normales ».

              • Alors vive les
                changements! Et c’est même une opportunité extra-ordinaire que de le vivre et de contribuer à cette bascule avec l’énergie des aspirations de chacun-e, plutôt que de subir et les projets, et les idées et les volontaires abondent…

Répondre à oth67 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :