Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel, Merveille de l’Occident

Faut-il encore présenter Le Mont-Saint-Michel, 3ème site touristique le plus fréquenté de France après la tour Eiffel et le château de Versailles ?

Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel

Le présenter, non. Mais le redécouvrir, oui ! Depuis peu, suite à des années de travaux permettant son désensablement, le Mont est redevenu une île.

La digue qui reliait le Mont à la terre ferme a été remplacée par un pont-passerelle qui laisse passer l’eau à marée haute.

Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel, La Tour Gabriel.

Le Mont-Saint-Michel, La Tour Gabriel.

Pendant que la mer monte, promenons-nous dans la ville…

L’abbaye culmine au sommet du Mont tandis que le village occupe le bas, juste derrière les remparts.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel vue depuis les remparts.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel vue depuis les remparts.

La statue dorée de l’archange Saint-Michel qui surplombe le clocher a été enlevée par un hélicoptère, ce qui explique l’échafaudage à la place. N’ayez crainte, aucune rançon n’a été demandée. La statue a été déposée pour être restaurée. 😉

Continuons notre promenade sur les remparts et observons la mer monter. Car ce n’est pas une légende, dans la baie du Mont-Saint-Michel, la mer monte si vite qu’on peut le constater à vue d’œil. Une sorte de mascaret recouvre le sable à la vitesse d’un homme qui marche vite. La légende parle d’un cheval au galop, mais c’est un peu exagéré.

Après avoir arpenté les remparts et le village labyrinthique, il est possible de visiter l’abbaye située au sommet du Mont. La construction est une véritable prouesse architecturale, surtout au XIIIème siècle. Il faut d’abord franchir la salle des gardes, entrée fortifiée de l’abbaye, pour gravir l’escalier du « Grand degré » et accéder à la « terrasse de l’Ouest ».

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : L'escalier du Grand Degré.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : L’escalier du Grand Degré.

De cette terrasse, la vue est magnifique. On peut notamment voir le Couesnon, ce petit fleuve de 98 km qui constituait, dans ses derniers kilomètres, la frontière entre la Bretagne et la Normandie. Un barrage a été construit sur le Couesnon pour facilité le désensablement du Mont, par effet de « chasse d’eau ».

Par la terrasse, on accède à l’église abbatiale, puis au cloître (comprenez que je ne mette pas toutes les photos afin de ne pas faire un article trop long).

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : Le cloître.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : Le cloître.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : Le cloître.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : Le cloître.

Depuis le cloître, on accède au réfectoire des moines puis à la salle des Hôtes, destinée à la réception des rois et des nobles.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : La salle des Hôtes

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : La salle des Hôtes

Depuis les fenêtres de la salle des Hôtes, on peut voir l’îlot de Tombelaine.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : L'îlot de Tombelaine vu depuis une fenêtre de la salle des Hôtes.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : L’îlot de Tombelaine vu depuis une fenêtre de la salle des Hôtes.

On poursuit la visite en accédant à la crypte des Gros piliers qui soutient le chœur de l’église, puis à la crypte Saint-Martin qui sert de fondation au bras sud du transept de l’église. L’abbaye est un véritable légo permettant l’édification de plusieurs bâtiments sur une pointe de granit.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : Une fenêtre de la crypte Saint-Martin.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : Une fenêtre de la crypte Saint-Martin.

On traverse ensuite l’ossuaire des moines, une chapelle et un grand escalier pour arriver dans le promenoir.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : Le promenoir.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : Le promenoir.

Toutes les salles ne se visitent pas et il ne reste plus que l’imagination pour deviner ce qu’il se cache derrière certaines portes…

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : Entre le promenoir et la salle des Chevaliers.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : Entre le promenoir et la salle des Chevaliers.

Nous pénétrons dans la salle des Chevaliers, construite pour porter le cloître situé juste au-dessus (c’est logique !).

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : La salle des Chevaliers. Cette salle a été construite pour supporter le cloître, juste au-dessus. C'était la salle de travail et d'étude des moines.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : La salle des Chevaliers. Cette salle a été construite pour supporter le cloître, juste au-dessus. C’était la salle de travail et d’étude des moines.

L'abbaye du Mont-Saint-Michel : La salle des Chevaliers.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel : La salle des Chevaliers.

La visite se termine dans le jardin de l’abbaye, suspendu au-dessus de la mer.

Au fait, jusqu’où est montée la mer pendant notre visite de l’abbaye ?

Ce n’était pas le plus gros coefficient de marée, ce jour-là, mais il a suffit pour que le Mont redevienne une île. Ce phénomène arrive 53 jours par an, et dure quelques heures.

Pour plus d’informations sur le site du Mont-Saint-Michel, les horaires, accès, histoire, etc… : www.ot-montsaintmichel.com

En espérant que la longueur de cet article nous vous ait pas lassé, je vous souhaite une très bonne semaine.


 

Advertisements

67 réflexions sur “Le Mont-Saint-Michel

    • Le Mont est presque sur ta route, entre Paris et le Finistère. 😉
      Ce n’est pas encore la haute saison et, contrairement aux remparts, l’accès à l’abbaye est payant. Donc, forcément, il y a moins de monde et c’est plus facile d’attendre que personne ne soit dans le champ de visée.

  1. Un endroit que j ‘ai déjà visité 3 fois et je ne m’en lasse pas et je crois que j ‘irai à nouveau pour la passerelle …. !!! Mais pas toujours facile de faire des beaux clichés avec ce monde !!! Belle série

    • Merci Patrick. Il y a de toute façon du monde, alors autant intégrer les gens dans la photo du mieux qu’on peut. Après, dans l’abbaye, c’est plus tranquille.
      Il faut y revenir pour voir le Mont entouré d’eau. C’est bien mieux qu’avant !

  2. gosh, this place is stunning… such special atmosphere about it, full of mystery… your photos have certainly captured it’s surreal beauty… ♥ have you posted before about it?

    • Although I went several times to Mont-Saint-Michel, I had never posted about it. It’s a magical place, unique in Europe and in the World. It’s called the « Wonder of the Occident » or the « eighth Wonder of the world ».

  3. Je n’y suis jamais allée, et si j’ai vu beaucoup de photos de l’extérieur, c’est la première fois que j’en vois de l’intérieur, et ça me fait super plaisir. Grand coup de coeur pour le cloître, la salle des chevaliers et le promenoir. Superbes photos d’un magnifique endroit.

    • Très heureux que cette ballade à l’intérieur du Mont te plaise. Voilà encore une belle idée de visite pour la prochaine fois que tu passeras en Bretagne… même si c’est en Normandie (la « frontière » est à 4 km).

  4. Merci pour cette jolie balade ; cela me rappelle une de mes visites en 2006. J’aime beaucoup la prise de vue des deux rangées de piliers dans le cadre et le mystère qui se cache derrière les portes fermées… 😉

  5. aucune lassitude, bien au contraire! que de bons souvenirs qui remontent au rythme de la marée! je vais comparer avec les photos que j’ai faites, il y a 25 ans et où, le st michel venait d’être restauré (il y avait une démo miniature de l’envolée en hélicoptère qui racontait ce que tu vois de nouveau à l’heure actuelle)
    c’était à l’époque où j’ai séjourné à st briac et que j’ai évoqué dans l’article ‘se sevenir’ 🙂
    merci tout plein!

    • Apparemment, l’archange prend régulièrement l’hélicoptère pour se rendre à son lieu de cure. Il paraît que ce transport sanitaire n’est pas remboursé par la sécurité sociale… 🙂
      Bonne semaine, Malyloup.

  6. Je viens de reprendre plus en détail votre article. Pour mon compte, pas trop long. Mais comment faites -vous pour toujours trouver le bon angle, la bonne lumière, l’enfilade que je découvre malgré quatre ou cinq visites !
    A croire que prendre une photographie est un véritable métier, voire un art subtile. Evidemment, comme dirait mon petit fils, « Je blague… »
    La photo à votre niveau est évidemment un art loin d’être mineur et surement pas à la portée de tous.
    Bravo !
    denis

    • Je pense au contraire que la photo est l’un des rares « arts » à être accessible au plus grand nombre. Mais comme beaucoup de choses, il faut travailler et aiguiser son regard, voir ce que font les autres, comprendre comment ils arrivent à sublimer une image que tout le monde a pourtant devant les yeux. J’ai été membre d’un photo-club pendant quelques années et cette expérience a été enrichissante et formatrice. Je la conseille à tous ceux qui souhaitent acquérir un regard photographique. Après, c’est en forgeant que l’on devient forgeron.
      Merci pour le compliment, Denis.

  7. La dernière fois que j’ai vu le Mont, c’était au départ de Cancale, tout petit dans la brume du matin. 42,195 km et quatre heures plus tard, j’étais au pied de cette magnifique bâtisse. Le marathon du Mont Saint Michel reste un de mes meilleurs souvenirs de course à pied.
    Avec les enfants, 1986 ou 87, nous avons passé deux nuits sur le Mont et avons eu la chance, la joie, l’excitation voire la jubilation de voir l’eau pénétrer par la porte du Mont. Nous étions au restaurant quand nous avons entendu les enfants dire « l’eau arrive… » suivi de badauds comme nous qui ont accouru pour voir cette scène. Ça reste également un grand souvenir. Il faudra que je demande à mes enfants ce qu’ils gardent en mémoire de ces instants.
    Merci pour avoir réveillé ces bons moments. Dans tous les cas, c’est une expérience que j’espère pouvoir rééditer tant que j’en ai la possibilité et que je conseille à tout le monde.
    Merci pour ces belles images, comme d’hab’ ! ! !
    Denis

    • Très heureux d’avoir ravivé d’aussi beaux souvenirs. Aujourd’hui, grâce aux travaux, l’eau est revenue jusqu’à l’entrée du Mont et ce, 53 fois par an. Il faut donc bien choisir sa date pour visiter.
      Bonne journée, Denis.

    • Il y a toujours du monde au Mont-Saint-Michel ! C’est quand même le 3ème site touristique de France. Mais en-dehors des vacances scolaires, ça va encore. Après, dans l’abbaye, c’était relativement tranquille. Sûrement le filtre de l’entrée payante… 😉
      Bises et bonne journée à toi aussi, Carrie.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :