La cyclonue 2021 de Rennes

La cyclonue 2021 de Rennes

Le 12 septembre 2021, a eu lieu la deuxième édition de la WNBR rennaise. Pour ceux qui ne connaissent pas, la « World Naked Bike Ride » est une cyclonue, un parcours en ville où les participants sont entièrement nus pour ceux qui osent. La nudité n’étant pas obligatoire, certains ont préféré garder quelques centimètres de tissu.

L’objectif est d’attirer l’attention du public sur le thème de l’écologie et sur la vulnérabilité des cyclistes en ville. Je vous en avais parlé l’année dernière dans mon article sur la toute première WNBR de France.

Affiche de la Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR).

Les cyclonudistes avaient rendez-vous sur un des parkings du parc des Gayeulles. Contrairement à l’année dernière, la presse était moins présente. Le reporter de France Bleue Armorique interrogeait Michèle, présidente de la Fédération Française de Naturisme de Bretagne et organisatrice de cet évènement.

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Interview de Michèle, présidente de la Fédération Française de Naturisme de Bretagne et organisatrice de cet évènement.

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

D’autres participants sont également interrogés.

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Reportage d’un journaliste de France Bleue Armorique.

Un reporter est plus à l’aise que les autres. En tout cas, beaucoup moins gêné que la journaliste à sa gauche, qui ne savait plus où poser les yeux. 😀

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Un reporter très à l’aise.

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Un reporter très à l’aise.

Remarque : Mon photo-blog n’étant pas classé « Adulte », je suis obligé de masquer les parties génitales (pénis, clitoris…). WordPress étant un réseau (beaucoup) moins pudibond que face-de-bouc, il est permis de ne pas censurer les fesses, le pubis et la poitrine, pour les deux sexes. Veuillez donc excuser les pastilles roses çà et là.

Ceci étant précisé, revenons à notre cyclonue. Pendant les formalités journalistiques, les participants attendent sagement le signal du départ (clic sur les photos pour les afficher en plus grand).

J’en profite pour faire quelques portraits.

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Les participants attendent le départ.

Le départ est finalement annoncé. Le défilé de cyclonudistes s’élance en direction de la ville !

Une quarantaine de minutes plus tard, les cyclonudistes sont sur le Quai d’Ille et Rance, au milieu du trafic routier. Il était amusant d’observer la réaction des automobilistes. 🙂

Ils empruntent ensuite le Mail François Mitterrand pour une pause à l’ombre des arbres.

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Arrivée des cyclonudistes sur le Mail François Mitterrand.

Un défilé de nudistes en ville, ce n’est déjà pas banal. Mais quand on assiste à cette scène de rue, on se dit qu’on est sûrement passé dans un univers parallèle ! 🙂

Aujourd’hui, c’est permis !

La pause étant terminée, le cortège s’élance en direction du pont Malakoff.

Les cyclonudistes s’alignent sur le pont Malakoff pour revendiquer leurs désirs écologistes et sociétaux.

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Escale photo des cyclonudistes sur le pont Malakoff.
Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Escale photo des cyclonudistes sur le pont Malakoff.
Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Escale photo des cyclonudistes sur le pont Malakoff.

Les photos étant faites, le cortège se remet en route. A cet endroit, ils sont à mi-parcours…

Cyclonue 2021 de Rennes (WNBR). Les cyclonudistes dans la rue Malakoff.

Je les laisse continuer leur circuit vers le parc des Gayeulles. J’ai fait suffisamment de photos pour rédiger l’article que vous lisez.

En complément de mes photos, voici quelques liens vers des médias qui ont relaté cette cyclonue de France :

Et bien sûr : le site de la Fédération Française de Naturisme (FFN) qui a organisé l’événement.

Et vous ? Seriez-vous capable de le faire pour une bonne cause ? Un peu déshabillé(e), beaucoup, complètement… ?


 

40 réflexions sur “La cyclonue 2021 de Rennes

  1. hihihi… je cherchais un hymne à cette joyeuse sortie et j’ai pensé à Qeen et son Bicycle Race, bien de circonstance ! Très joyeux reportage en tout cas. J’ignore s’il fera des émules à deux roues mais il aura au moins réjouis notre dimanche un peu tristounet, merci Phil.

  2. Non, franchement, je ne serais pas capable de faire ça.
    Chapeau à eux.
    Plus facile, sans doute, pour le journaliste, qui est plutôt bien foutu
    et bien bronzé sur tout le corps, apparemment un habitué des plages où tout le monde est à poil.
    Donc, je me demande si l’action est plus pour le naturisme ou pour l’écologie.
    Pour les deux, d’accord.
    J’ai quelques questions, quand même, sur l’essor que prend le vélo, actuellement en ville. et ailleurs.
    Même si les partis (politiques), n’ont pas l’étiquette « écolo », ils mettent tout le monde à vélo.
    Ma ville en fait partie. Des pistes cyclables partout, des peintures sur la route, des 30 à l’heure, etc….
    Mais, n’est-ce pas à but des élections qui approchent ,
    Je trouve ce monde faux.
    Je suis POUR le vélo et pas contre le fait que des gens aiment vivre nus. Ok ?
    Mais les vrais questions écologiques :
    Si vous allez en vélo au boulot, demandez au patron une douche (de la flotte encore et de l’énergie).
    Je sais de quoi je cause, je l’ai fait. Se retrouver au bureau, dégoulinant de sueur, ce n’est pas top.
    Sur ton reportage, ça ne se voit pas trop, mais je crois que sur la photo où la femme est dans la caisse, sur le pont de Malakoff, il y a une batterie. Nouvelle énergie du siècle. Batterie recyclable ? Batterie rechargeable (centrale nucléaire,), batterie hors de prix. N’oublions pas que les prises de nos murs…il y a quelque chose au bout…des centrales oui, où tout est rechargeable, maintenant, portables, ordinateurs, batteries (voitures et vélos)… et l’électricité de plus en plus chère…ben, oui….
    Cette année, j’ai pas mal bourlingué. Et partout, j’ai senti que si quelqu’un n’était pas en vélo, il n’était pas dit « normal ».
    J’ai fait pas mal de parcours à pied. Et bien, le piéton n’est même plus respecté.
    Je l’ai senti plus, à Noirmoutier. Il m’était difficile de traverser à pied, et d’emprunter une piste cyclable, sans avoir un avertissement de sonnette accompagné d’un regard à faire peur.
    Et, je ne suis pas contre le vélo, loin de là !
    On verra cet hiver.
    Cela dit, beau reportage, Phil.

    .

    • Merci Gil.
      Toute activité humaine a des impacts sur l’environnement (fabriquer un vélo demande aussi de l’énergie et des matières). Mais si on doit faire un kilomètre, il est préférable de les faire à pieds ou à vélo, plutôt qu’en voiture. Quand je vois ces milliers de voitures converger en ville le matin et repartir en campagne le soir, je me dis que ça va être compliqué de changer les mentalités. Il est vrai que les gens n’ont pas toujours le choix. Les prix exorbitants de l’immobilier en ville poussent de plus en plus de gens à l’exil en campagne, et donc grossit chaque année le trafic sur les routes. Le vélo est une bonne alternative en ville, mais il faudrait plus de transport en commun en campagne. C’est sûr que les politiques essayent de surfer sur la vague verte, mais ce n’est pas le seul sujet important.
      Je vois aussi à Rennes que ce n’est pas simple de différencier les voies piétonnes, cyclistes et motorisées, sans parler des trottinettes. On est au début d’une nouvelle ère et la transition n’est jamais facile.
      Bon dimanche, Gil.

      • Ta réponse est juste, Phil. Et je la partage.
        « Ils » ont parlé aussi, un moment, de faire de grand parking aux abords des grandes villes,
        et de prendre, ensuite les transports en commun. Idée, non abouti, je pense.
        Alors de mettre des vélos, par exemple, à l’entrée des villes, n’y pensons même pas.
        Il y a le covoiturage qui marche à peu près.
        Et le monde est de plus en plus pressé.
        Bonne semaine Phil.
        Pas de shooting en vue ?

        • Les grands parkings en périphérie de ville, c’est ce que fait Rennes à chaque extrémité des 2 lignes de métro. Je trouve que c’est une bonne idée. Mais les gens des campagnes ne sont pas habitués à lâcher leur voiture. Ils s’obstinent à aller jusqu’au bout, quitte à passer beaucoup de temps dans les embouteillages… et à polluer.

          J’ai un shooting sur les rails… 😉

  3. je me demande par quel miracle cette rando a pu avoir lieu….. surtout en ce moment 🙂
    mais j’en suis fort aise alors merci pour ce reportage qui fait beaucoup de bien au moral 😉
    heu, je n’ai pas vu de vidéo sur le lien que tu nous donnes….
    et dans l’article de ouest-france, j’ai bien ri en voyant qu’il y avait une erreur dans le date: ils disent dimanche 13 septembre…voulaient-ils brouiller les pistes en embrouillant les lecteurs? 😉 par contre bravo pour leur photo!

  4. Sympa le reportage Phil,
    tu étais également en tenue d’Adam? 🙂
    Merci pour ce bel article et bravo aux participants.
    Belle fin de journée à toi et à bientôt 🙂

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :