Les cascades du Sautadet

Les cascades du Sautadet

Les cascades du Sautadet sont une série de chutes d’eau et de rapides, situés sur le cours de la Cèze, dans la commune de la Roque-sur-Cèze (Gard).

Au tout début des cascades, un seuil permettait le fonctionnement d’un moulin à eau, construit en 1881 et ayant fonctionné jusqu’en 1900. En 2002, une crue a emporté une grande partie de l’ouvrage.

Seuil avant les cascades du Sautadet (Gard, France).

Les cascades du Sautadet sont constituées de nombreuses cavités, gours et chaudrons, dont la profondeur peut dépasser les 10 mètres. Ces roches calcaires ont 5 millions d’années.

(Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les voir avec une meilleure qualité)

Les cascades du Sautadet (Gard, France).

Au fil des siècles, la Céze a creusé des crevasses et des cavités qui finissent par se rejoindre et dans lesquelles la rivière s’engouffre.

Les cascades du Sautadet (Gard, France).

Plusieurs cavités cylindriques (d’un diamètre de quelques mètres pour certaines) ont été creusées dans le lit rocheux de la rivière par le mouvement tourbillonnant des galets. On appelle ces trous « les marmites de géants ».

Les cascades du Sautadet (Gard, France).

Le site est dangereux et plusieurs panneaux incitent les visiteurs à la prudence. En référence aux nombreux morts par imprudence qui ont lieu depuis plusieurs années, les cascades ont pour surnom « le saut du diable ».

Les cascades du Sautadet (Gard, France).

La dangerosité des cascades est principalement due aux marmites, aux tourbillons et aux forts courants, mais aussi aux roches très glissantes après la pluie.

Les cascades du Sautadet (Gard, France).

Malgré les avertissements, la tentation de plonger et de se baigner dans les chaudrons est grande. Il est inutile de risquer sa vie puisqu’une plage se trouve juste après les cascades. Certes, elle procure moins de sensations fortes…

La Cèze, juste après les cascades du Sautadet (Gard, France).

La Cèze prend sa source dans les Cévennes et parcoure 128 km avant de se jeter dans le Rhône.

La Cèze, juste après les cascades du Sautadet (Gard, France).
La Cèze, juste après les cascades du Sautadet (Gard, France).

Malgré l’interdiction et même si l’on n’a pas l’intention de se baigner, il est difficile de résister à l’envie de s’approcher du fascinant spectacle du tumulte de l’eau. J’avoue que j’ai aussi cédé à la tentation…

Danger ! Ne pas trop s’approcher des cascades du Sautadet (Gard, France).

Certains, comme ce couple, n’hésitent pas à braver le danger en plongeant dans les chaudrons. Remonter en s’agrippant à la roche mouillée était aussi « un peu joueur »…

Baignade interdite dans les cascades du Sautadet (Gard, France).

Pour compléter la visite, vous pouvez voir le site en entier sur une vue aérienne, ici : http://www.laroquesurceze.fr/le-village/les-cascades/

(Il y a aussi de jolies vues aériennes sur la vidéo, mais ce n’est pas son objectif principal !)

Je vous souhaite un bon weekend.

46 réflexions sur “Les cascades du Sautadet

    • Merci Laurence. Effectivement, quand la Nature allie force et beauté, elle est impressionnante.
      Tu as l’adresse de ce site magnifique et je te souhaite de t’y rendre un jour.
      Bon dimanche à toi.

  1. C’est absolument magnifique !
    J’irai dès que possible, ma fille habite à une heure de là et je ne connaissais pas leur existence.
    Et ça fait du bien de prendre un bol d’air avec ces images. Merci…

  2. Tu as effacé tous les humains…? car en saison estivale, les visiteurs ne manquent pas, n’est ce pas!!!
    https://photos.app.goo.gl/wdN4NrdkZBKBmVeX6
    Cet endroit est Magnifique, en toutes saisons avec un détour au village de « La-Roque-Sur-Sèze » juste au dessus, et quelques autres détours par les Temples des environs, en cette région refuge pour toutes sortes de raisons: dragonnades, xénophobies, racismes, discriminations, etc.

    • Oui, les touristes sont légions et j’en faisais partie !
      Sauf que j’y suis allé après 20h00. En plus de ne plus y avoir grand monde à cette heure-là, le parking est gratuit. 😉
      J’étais même content d’avoir pu photographier quelques humains malgré l’heure tardive.

      • Du temps où j’ai fait ces photos, il n’y avait pas de parking payant, ni même vraiment de parking en tant que tel… en tous cas, il est un fait que les éclairages sont bien plus doux qu’en pleine journée,

        • Le parking n’est pas juste à côté des cascades. Il faut marcher jusque de l’autre côté du pont pour le trouver. Et heureusement, car c’est souvent moche, un parking.
          Effectivement, la lumière de fin de journée est moins dure, mais le lit de la rivière est ombragé. Il faut réduire le contraste avec Photoshop. On ne peut pas tout avoir…

          • Si déjà tu peux éliminer les géneurs d’un coup de logiciel plutôt que d’une balle pour chacun-e, c’est très sympa comme logiciel,
            Pour le parking, vivement la fin de l’automobile… et le retour de la diligence, du cheval et des auberges de proximité….

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :